Qu’est-ce que forprev ?

Qu’est-ce que forprev ?

Les formateurs en Sauveteur Secouriste du Travail, entendent souvent parler de FORPREV lors de leur formation initiale, sans toutefois se voir expliquer ce qui se cache derrière ce terme.

Voici quelques éléments de réponse qui vous aiderons à y voir plus clair.

L’inrs propose, via des entités qu’il habilite, des formations en santé et sécurité au travail. On retrouve des formations dans le domaine du secourisme, du milieu confiné ou encore des troubles musculo-squelettiques.

Le logiciel FORPREV, géré par l’INRS, permet :

  • À l’INRS de suivre l’activité de chaque entité habilitée, mais aussi de chaque formateur réalisant des prestations de formation.
  • À chaque entité de s’assurer que le formateur sélectionné possède bien le certificat correspondant à la prestation choisie et que celui-ci est à jour.
  • À chaque formateur de suivre son activité.
  • De réaliser des statistiques nationales sur le déploiement de chaque dispositif,
    • Nombre de stagiaires formés
    • Répartition géographique des différentes formations
    • Nombre de formateurs dans chaque domaine

Une entité souhaitant se faire habiliter dans un domaine, ou renouveler une habilitation en cours, trouvera sur le site FORPREV, la documentation nécessaire pour le guider dans le processus, mais devra également déposer celle-ci sur le même site.

Le logiciel se veut également être un réel outil de gestion administrative des formations réalisées.

En effet, chaque prestation, dépendant du dispositif, doit faire l’objet d’un enregistrement dans la base de données. Ce processus se déroule en 3 étapes :

  • Déclaration de la prestation
    • Organisme de formation
    • Client
    • Lieu de formation
    • Dates de formation
    • Formateur
    • Stagiaires
  • Intégration des résultats
  • Édition des cartes de certificat des stagiaires.

Vous l’aurez compris, FORPREV, est plus qu’un simple logiciel : c’est un véritable outil de gestion et de suivi des prestations proposées par l’INRS et le réseau prévention. Il permet de conserver et de contrôler la qualité des prestations que proposent les dispositifs.